Collectif Éphémère

Si l'on veut comprendre la volonté que nous avons eue d'agir ensemble pour lutter contre les préjugés et l'intolérance, il faut commencer par notre rencontre. Au mois d'octobre 2017, nous avons tous·tes les cinq, sans nous connaître, résidé dans un gîte à Bambois, en Alsace. Nous y étions pour apprendre avec l'artiste Claudie Hunzinger à extraire des pigments de roches trouvées dans les terres de vignes. Nous continuions de nous voir, entre Tours et Angers, nous partagions cette envie de faire évoluer notre société dans une direction plus égalitaire. L'idée a émergé de produire des événements (exposition de jeunes artistes ou étudiant·es en arts, concert de musiques actuelles) gratuits ou à prix libre, à portée solidaire et de façon accessible au plus grand nombre afin d'apporter notre soutien contre les injustices sociales. Le cachet reversé par le bar pour le concert ainsi que l'argent issu de l'exposition sont ensuite utilisés intégralement pour soutenir une association solidaire.

La première action concrète se situe au Café Comptoir Colette's à Tours : Art'êtes moi si tu peux, première édition. Nous y avons organisé une exposition de pièces picturales à prix libre et conscient. Le vernissage a eu lieu le 30 mars 2018, ce fût l'occasion d'un concert animé successivement par Seï-Seï (groupe de rock basé à Orléans) puis Les Petites Gapettes (chansons vagabondes). À l'étage du bar, les client·es pouvaient accéder à la salle d'exposition. Une pluralité de pratiques y était proposée (sérigraphie, gravure en taille douce, photographie argentique, etc.). Le contenu de ces œuvres converge dans cette volonté de lutter contre les phobies envers les personnes LGBT+, le racisme et la haine de l'autre plus généralement. C'est aussi de promouvoir l'écologie, l'éducation populaire et l'autogestion. Nous avons eu de bons retours, les gens discutaient, échangeaient, partageaient leurs idées et leur volonté de se mobiliser dans la bonne humeur. Nous avons mis en place une action similaire au Chat Noir à Nantes. Il nous tenait à cœur de réunir des fonds pour soutenir les personnes réfugié·es (achat de nourriture et de matériel sanitaire de première nécessité afin de le diffuser). En collaboration avec l'association La Roya citoyenne, cet événement a offert à nouveau le travail de jeunes plasticien·nes toujours dans un souci d'accessibilité pour tou·tes. Les Marioles (groupe issu des Petites Gapettes) se sont produits en concert lors du vernissage programmé le 15 décembre 2018.

Le 12 janvier 2019, nous avons pour la première fois organisé un atelier de transmission de savoir-faire. Cet événement s'est déroulé de 14h à 20h à la Grande Ourse à Angers. Ce lieu a ouvert ses portes avec pour objectif de proposer en son sein, et avec la force de simples bénévoles, des solutions d'hébergement à des individu·es en situation de grande vulnérabilité : familles, parents ou mineurs isolé·és, sans-abris, étudiant·es. Nous avons animé un atelier textile (broderie, tricot et crochet), un atelier de fabrication de savon (saponification à froid) et un atelier de gravure (taille d'épargne sur lino et bois). C'est avec la volonté de rendre les participant·es autonomes dans leur mode de vie et de production que nous avons, avec leurs bénévoles, lancé cet événement. Une troisième exposition solidaire s'est tenue au T'es Rock Coco à Angers en 2019 pour apporter notre soutien à la Grande Ourse.

Lors de manifestations pacifistes à Angers, nous proposons du matériel graphique (pancartes, affiches, banderoles) aux associations organisatrices. Nous étions présent·es lors de la manifestation du vendredi 19 octobre 2018 en soirée pour protester contre la tenue de la conférence organisée par le Cercle Anjou Conférences contre le droit d'accès à la P.M.A. (Procréation Médicalement Assistée) pour les couples de femmes. Le 06 novembre 2018, nous étions réuni.es contre l'homophobie et la transphobie, etc. Les images que nous créons se distinguent par leurs modes de diffusion au travers de l'espace public, invitant les regardeur·ses
à la réflexion, à une sensibilisation concernant des sujets sociaux importants dont les prive le tombereau d'images publicitaires auxquelles nous sommes tou·tes soumi·ses.